Accueil

Bienvenue sur le site web du Regroupement des chercheurs et chercheures en histoire des travailleurs et travailleuses du Québec.

Fondé en 1972 par des professeurs et étudiants de l’Université Laval et de l’Université du Québec à Montréal, le Regroupement des chercheurs-es en histoire des travailleurs québécois (RCHTQ) s’était donné pour but de promouvoir la recherche en histoire des travailleurs et travailleuses. C’était un domaine de spécialisation tout à fait neuf à l’époque qui se situe à un moment de grande effervescence du monde syndical au Québec et alors qu’on assiste à un intérêt nouveau pour l’histoire ouvrière en Occident (voir Bulletin du RCHTQ, numéro 51, vol. 17, no 3, automne 1991).

OBJECTIFS

  • promotion, publication et diffusion des projets de recherche en histoire des travailleurs;
  • sauvegarde et diffusion des archives syndicales et ouvrières;
  • développement de l'enseignement de l'histoire des travailleurs;
  • contribution à l'accessibilité des travaux historiques en histoire des travailleurs à un large public.

STRUCTURE
Le RCHTQ est une corporation sans but lucratif régie par un Comité exécutif qui comprend un président, un secrétaire-trésorier, un responsable du Bulletin et un conseiller.

RÉALISATIONS
Le RCHTQ publie un Bulletin deux fois par année. Il a déjà assuré la publication annuelle d'ouvrages dans la Collection Études et documents, dédiée à l’histoire des travailleurs québécois et organisé des colloques sur ce thème. Certains des volumes publiés sont encore disponibles (voir la section Collection).
Le Regroupement a aussi joué un rôle significatif dans la conservation des archives syndicales et publié des instruments de recherche.



Image en filigrane : ancien temple luthérien que l’Union des briquetiers de Montréal a acheté en 1907 et qu’elle a converti en lieu de réunion des syndicats montréalais, notamment pour les syndicats affiliés aux unions internationales. Appelé Temple du travail-Labor Temple, il était situé à l’angle des rues Saint-Dominique et Charlotte. Un bâtiment attenant servait de secrétariat pour les agents d’affaire des syndicats internationaux. Le Temple a été un lieu de réunion jusqu’en 1938 (Union des briqueteurs –Temple du travail – Bricklayer’s Union – Labor Temple, The Witness, 31 août 1912, BAnQ - Album Massicotte).